De nombreux fonds pourront ainsi être créés afin d’améliorer les conditions de vie des personnes aînées des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches

Québec, le 14 octobre 2010 – Partageant l’objectif commun d’améliorer les conditions de vie des personnes aînées sur leur territoire, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches et le Réseau FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches ont décidé d’unir leurs forces respectives dans le cadre d’un projet pilote visant à susciter l’intérêt pour le don planifié et la création de fonds de dotation. En effet, l’expertise développée par Centraide au cours des 12 dernières années en la matière et le vaste réseau de membres que compte le Réseau FADOQ seront mis en commun pour promouvoir cette nouvelle forme de don qui offre aux gens l’occasion de partager une partie de leur patrimoine avec la communauté et de contribuer au mieux-être de celle-ci pour l’éternité.

Oui, pour l’éternité, car il s’agit là d’une des particularités des fonds de dotation. À Centraide, ceux-ci portent le nom de Fonds SVP (Solidarité pour Vaincre la Pauvreté). Le capital de ces fonds étant permanent, ce sont les revenus de placement qui sont versés à des organismes choisis par les créateurs année après année. Pour Centraide et le Réseau FADOQ, voilà qui apparaît comme une réponse bien tangible au vieillissement de la population qui générera une très grande pression sur les ressources oeuvrant auprès des aînés. Celles-ci devront impérativement avoir accès à de nouvelles sources de financement pour être capables d’adapter leurs services à la demande accrue.

Novateur et visionnaire, ce projet pilote consistera donc principalement en une série de rencontres d’information sur le don planifié et la création de fonds auprès des 53 000 membres du Réseau FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches répartis dans 175 clubs locaux. Précisons qu’afin de permettre à un maximum de personnes d’investir auprès de la communauté, les donateurs pourront soutenir leurs semblables de deux façons, soit en créant un Fonds SVP personnalisé ou, encore, en contribuant à un fonds permanent dédié aux aînés, le Fonds SVP – Centraide/FADOQ pour les aînés. Dans les deux cas, 50 % des bénéfices distribuables seront dirigés vers le Réseau FADOQ pour soutenir ses projets porteurs, et 50 % seront versés à Centraide qui redistribuera ces sommes à des organismes qui luttent contre la pauvreté, particulièrement ceux qui oeuvrent auprès des aînés.

Soulignons finalement que le statut de projet pilote implique qu’au terme de l’expérience tenue sur le territoire et suivant une réception positive de la part des membres du Réseau FADOQ, il serait étendu à toutes les autres régions du Québec.

Sur la photographie, de gauche à droite
Assis: Benoît Caron, président du cabinet des dons planifiés, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches; Pierre Métivier, président-directeur général, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches; Jean-Claude Grondin, président, Réseau FADOQ; Rosaire Roy, président, Réseau FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches.
Debout: Robert Bédard, conseiller bénévole en dons planifiés, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches; Nathalie Côté, directrice du développement philanthropique, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches; Denis Prud’homme, directeur général, Réseau FADOQ; Gérald Lépine, directeur général, Réseau FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches; Jean-Louis Bergeron, premier vice-président, Réseau FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches.