Québec, le 20 mai 2009 – C’est avec beaucoup de fierté que Centraide Québec et Chaudière-Appalaches a appris la nomination de l’un de ses bénévoles les plus dévoués, M. Louis Champoux, à la présidence du conseil d’administration de Centraide Canada. M. Champoux est le quatrième québécois et, plus particulièrement, le deuxième président issu de la région de Québec à occuper ce poste.

M. Champoux est un fervent activiste, prônant l’amélioration de la condition humaine. Il a occupé divers postes de direction dans le domaine de la santé, notamment au sein du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, au Centre de réadaptation François-Charron, à la Confédération québécoise des centres d’hébergement et de réadaptation ainsi qu’à la Régie régionale de la santé et des services sociaux de Québec. Retraité depuis 1997, l’action fait toujours partie de son quotidien. En effet, il est fortement engagé auprès de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches où, entre autres, il siège au conseil d’administration; il en a d’ailleurs occupé la présidence de 2003 à 2006. Il a aussi agi à titre de président de l’Assemblée des Centraide du Québec de 2006 à 2008 et de vice-président du conseil d’administration de Centraide Canada où il a notamment assuré la présidence du comité de gouvernance durant deux ans. Précisons qu’il avait auparavant siégé sur la même instance comme vice-président régional pour le Québec.

Membre du conseil d’administration canadien du 2-1-1 et de son comité directeur, M. Champoux a été l’un des pionniers à introduire ce service d’information et de référence téléphonique centralisé qui dirige les personnes vers les ressources communautaires existantes dans les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Récipiendaire du Prix André-Mailhot 2007 décerné par Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, il s’est par ailleurs investi grandement auprès d’une entreprise d’économie sociale, La Commode, ainsi que du comité d’action contre la pauvreté de Centraide. Grand philanthrope et créateur de fonds, il a aussi siégé au conseil d’administration de la Fondation communautaire du Grand Québec.

Mentionnons que le conseil d’administration de Centraide Canada se compose de 24 administrateurs bénévoles et d’un membre d’office votant représentant le Congrès du travail du Canada. Fondé officiellement en 1975, Centraide Canada parle au nom du mouvement à l’échelle pancanadienne et tient compte des grands enjeux sociaux et communautaires qui se posent dans l’ensemble du Canada. Entre autres, il favorise la concertation entre les Centraide pour mettre à profit leurs capacités collectives afin de susciter le changement.