Le plus jeune créateur de fonds chez Centraide

Mathieu Plante est conseiller financier chez IG Gestion de Patrimoine. Son boulot, c’est de s’occuper de la santé financière de ses clients. À 33 ans, il est en pleine forme, il a deux beaux enfants et une conjointe qu’il adore. L’envie de faire sa part pour sa communauté se fait sentir.  C’est ainsi que l’idée de créer un fonds chez Centraide a germé. Son frère aîné, qui est lourdement handicapé, y est pour quelque chose.

Son frère Denis souffre d’Hydrocéphalie depuis sa naissance. Son handicap est autant physique qu’intellectuel. Sa mère a même arrêté de travailler à une certaine époque pour s’en occuper. Les répits offerts par des organismes soutenus par Centraide, comme Cité-Joie, ont été bénéfiques pour sa famille. Tout au long de son enfance, Mathieu a pris conscience de l’importance de donner aux organismes communautaires qui font une différence dans la vie des gens.

Il n’oubliera jamais ce jour ou son frère a fait un arrêt cardio-respiratoire à l’âge de 7 ans. À partir de ce moment, son état nécessite un gavage à l’hôpital. Mais ses parents ne peuvent se résoudre à le laisser là-bas. Le dévouement d’une infirmière fait toute la différence. Grâce à ses démarches auprès d’un riche homme d’affaires, ils prennent soin du petit Denis à la maison. Ils réussissent à le garder jusqu’à ses 30 ans. Aujourd’hui, il vit dans une résidence spécialisée privée et passe encore toutes ses fins de semaine chez ses parents.

Les deux frangins ont une relation très privilégiée. Mathieu organise ses horaires pour voir son frère le plus souvent possible.  « J’ai des contacts réguliers avec lui. Il me reconnaît, on discute ensemble, on va au cinéma. Et pour lui, être « mononcle » c’est fantastique. Mes enfants tripent avec mon frère. » Il a bien hâte de lui annoncer la bonne nouvelle. Le fonds Centraide Mathieu Plante sera entièrement dédié aux organismes qui viennent en aide aux personnes handicapées.

Pour créer ce type de fonds, le conseiller financier a investi vingt mille dollars de ses poches. Il compte aller chercher cinq mille dollars supplémentaires cette année en organisant une soirée-bénéfice. Le rendement généré par les vingt-cinq mille dollars initiaux du fonds permettra à Centraide d’aider plusieurs organismes communautaires. Et Mathieu Plante n’a pas l’intention d’attendre les bras croisés que son fonds fructifie. Il compte organiser des événements-bénéfices tous les ans, en plus d’ajouter de l’argent personnel à mesure que ses finances lui permettront.

Mathieu Plante est le plus jeune créateur de fonds chez Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, et il en est très fier. Il espère inspirer d’autres jeunes de sa génération. « Si je peux servir à en allumer d’autres pour qu’ils se partent des fonds. Je ne le fais pas pour la reconnaissance. Ça me tente de le faire et je le fais à ma manière, en amassant de l’argent en organisant un « party ». Faire des dons, c’est pas juste plate! »

Mathieu voit grand. Il souhaite amasser un demi-million de dollars d’ici sa retraite. Et son implication ne sera pas que monétaire. Il veut s’impliquer personnellement dans le choix des organismes communautaires à soutenir. « Ce sera difficile pour moi de choisir ceux que je vais financer parce que je veux aider le plus de gens possible. Je ne veux pas juste mettre de l’argent dans un fonds. Je veux prendre du temps et faire du bénévolat pour les organismes. Ce sont ces belles valeurs que je veux transmettre à mes enfants. »