Québec, le 14 novembre 2011 – Le 8 novembre dernier, à l’occasion du Déjeuner-causerie de la Chambre de commerce de Québec, le président du conseil d’administration de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, M. Bruno Marchand, profitait de la tribune qui lui était offerte pour remettre avec fierté le Prix Mérite Centraide 2011 à M. Gilles L. Proulx, fondateur de la Maison de la famille de Lotbinière.

En effet, chaque année, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches décerne cette reconnaissance toute particulière qui met en lumière l’importance de la contribution bénévole au sein de la collectivité. Le Prix Mérite Centraide est remis à une personne qui, par son engagement social, participe activement à la vie de l’un des quelque 185 organismes communautaires associés à Centraide sur le territoire. Soulignons que plusieurs candidatures remarquables ont été soumises au comité de sélection et que l’une d’entre elles a particulièrement retenu l’attention de celui-ci.

M. Proulx est un pro-parent. Avec lui, les parents bénéficient d’une présomption de « compétence ». Pour lui, les parents sont les premiers intervenants auprès de leurs enfants, et il leur témoigne un profond respect. Attentif aux besoins des familles qu’il voyaient croissants, voire criants, dans sa région, il a déployé temps et énergie à mettre en place des services d’accueil, d’écoute, de consultations, de formations et de conférences.

En quelques mots, l’implantation de la Maison dans le milieu, c’est lui. L’orientation de la Maison, c’est lui. L’implication de la Maison, c’est lui. À titre de directeur général bénévole – oui! – il dirige une belle petite équipe et un nombre impressionnant de gens qui s’y engagent bénévolement. Grâce à lui, des milliers de personnes ont franchi la porte de la Maison de la famille de Lotbinière depuis sa fondation en 1989. Les parents s’y sentent reconnus, soutenus et valorisés.

Homme de valeurs, de vision, de passion, voilà qui le caractérisent indéniablement. Par son action inspirante et sa personnalité attachante, M. Gilles L. Proulx se mérite le Prix Mérite Centraide 2011.