9 avril 2014 - 9 avril 2014

Conférencier: Dany Laferrière, auteur

Le confort n’est pas la mesure de toute chose
« Ce n’est sûrement pas un éloge de la pauvreté. Je ne suis pas nostalgique des années difficiles que j’ai connues en arrivant à Montréal… quand je vivais dans des chambres crasseuses mais ensoleillées. Je ne connaissais personne. Je venais de quitter une dictature tropicale en folie pour tomber sous l’emprise d’un long hiver rigoureux. Une misère glaciale que je n’imaginais pas dans un pays du Nord. Ma naïveté m’avait fait croire que la pauvreté n’était qu’une des conséquences de la dictature et qu’on avait définitivement réglé certaines choses ici. Je précise que le Québec n’est pas Haïti. Malgré ma condition d’ouvrier, j’ai tout de suite connu une certaine quiétude et de petits bonheurs: le goùt du vin bon marché, les longues promenades nocturnes, le retour des jeunes filles en vélo au printemps. Et l’impression que la mort ne m’attend pas à chaque coin de rue sous la forme d’un revolver. Mais il m’arrive de me demander aussi pourquoi les peintres aux pieds-nus de Port-au-Prince exposent sur les murs le long des rues poussiéreuses ces tableaux où l’on voit des arbres crouler sous le poids de fruits lourds et mûrs. D’où vient cette explosion de couleurs dans ce décor en ruines? J’aimerais partager avec vous ces interrogations qui ne cessent de me hanter. » ***COMPLET***

Lieu: Université Laval, Grand Salon du Pavillon Desjardins

Animation assurée par Françoise Guénette, journaliste et animatrice

Pour entendre la conférence (le fichier audio peut prendre un certain temps à charger), cliquez ici.