6 avril 2016 à 11h45

Marie-France-Raynault

Au Grand-Salon de l’Université Laval

Marie-France Raynault
Professeur titulaire du département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal et chef du département de santé publique du CHUM

Monoparentalité et pauvreté : une réalité
Depuis les années 1960, le nombre de familles monoparentales s’est considérablement accru, entraînant du même coup de grandes préoccupations économiques. En effet, un parent seul ne peut essentiellement compter que sur lui-même pour générer des revenus d’emploi, ce qui rend donc les familles monoparentales désavantagées sur le plan de la richesse. La présence d’enfants impliquant davantage de dépenses et de contraintes à l’emploi, leur risque de connaître des épisodes de pauvreté est plus grand. Cette situation est d’autant plus préoccupante puisqu’elle a des conséquences sur leur développement, leur apprentissage et leurs possibilités d’améliorer leur qualité de vie à long terme… Marie-France Raynault nous présentera le fruit de sa recherche et nous aidera à mieux comprendre cette réalité dans notre pays, notre province tout en faisant un parallèle avec d’autres régions du monde et les politiques mises en place, ici comme ailleurs, pour apporter des solutions.

Animation: Françoise Guénette