Saint-Hilarion, le 6 octobre 2008 – Le président de la Division Charlevoix au cabinet de campagne de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, M. Paul-Henri Jean, entouré des autres membres bénévoles de son équipe, a lancé officiellement aujourd’hui l’opération 2008 dans la région. L’événement s’est déroulé dans les locaux du Centre des loisirs de Saint-Hilarion. L’objectif visé pour Charlevoix s’élève donc à 173 000 $.

C’est avec beaucoup de fierté que M. Jean a dévoilé l’objectif et donner le coup d’envoi à ce vaste mouvement de solidarité. « La campagne Centraide dans Charlevoix, ce sont quelque 400 entreprises qui participent par un don ou une campagne en milieu de travail auprès de leurs employés. Ce sont donc des centaines de personnes qui donnent à Centraide le pouvoir d’investir dans des organismes et des initiatives de chez nous qui viennent en aide à nos concitoyennes et concitoyens qui en ont le plus besoin », a précisé M. Jean. Notons que Centraide soutient 18 organismes communautaires dans Charlevoix, lesquels recevront 527 500 $ en 2008-2009; de ce montant, 168 347 $ ont été amassés lors de la campagne régionale en 2007. « Quand on sait que plus de 313 % de la somme recueillie est redistribuée sur notre territoire, ça vaut le coup de donner à Centraide », d’ajouter M. Jean.

Précisons que l’objectif global de la campagne de financement 2008 de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, annoncé le 24 septembre dernier, se chiffre à 10 200 000 $. Un montant impressionnant à atteindre, certes, mais au combien nécessaire pour les personnes en situation de vulnérabilité d’ici. Pour les coprésidents de la présente opération, Mme Louise Turgeon, première vice-présidente Ressources humaines, Technologie et Affaires institu-tionnelles de Desjardins Sécurité financière, et M. Robert Fortier, associé directeur de Mallette, il s’agit là d’un défi de taille lancé à la population et aux entreprises des régions 03 et 12. « Afin de donner suite à toutes les demandes qui lui sont adressées chaque année et pour répondre aux nombreux besoins identifiés au sein des quartiers, des communautés, des territoires, Centraide devrait investir plus de 12,5 M$! », a souligné M. Fortier. « Centraide accomplit un travail extraordinaire, dirigeant l’argent amassé judicieusement, stratégiquement, vers des organismes et des initiatives qui agissent là où les besoins se font le plus sentir et là où l’on peut contribuer à apporter des solutions efficaces et durables », a-t-il poursuivi.

En effet, Centraide offre un appui financier et professionnel à 179 organismes communautaires qui réconfortent, hébergent, soutiennent annuellement quelque 250 000 personnes d’ici. Il importe de mettre en lumière que ces ressources doivent au quotidien jongler avec des situations aussi diverses que problématiques pour maintenir la qualité de leurs services et répondre adéquatement à la croissance des demandes. La stabilité des organismes repose, entre autres, sur la consolidation des équipes de travail. Or, pour ce faire, ils doivent améliorer leurs conditions au regard du salaire et du travail propres à favoriser la rétention des employés. Par ailleurs, peu d’organisations subventionnaires acceptent, par exemple, d’allouer des sommes pour la réparation d’une toiture qui coule, le renouvellement d’ordinateurs désuets ou le remplacement d’un camion qui a rendu l’âme, éléments pourtant nécessaires à une prestation de service pertinente. Pour Centraide, il est essentiel d’outiller ces organismes afin qu’ils puissent répondre efficacement aux gens qui en ont le plus besoin.

Depuis quelques années déjà, Centraide soutient également des initiatives de sensibilisation et de mobilisation, dont neuf menées en partenariat avec le milieu maintenant. Tous ces projets sont autant d’occasions de faire la promotion
de l’entraide, de la solidarité, de l’engagement des citoyens et de l’action concertée. Structurants, porteurs, ils visent à contribuer au développement des communautés, notamment les plus vulnérables, et au renforcement de leurs capacités, car celles-ci sont bien présentes et ne demandent qu’â être stimulées. Suivant le montant global amassé lors de la campagne de financement 2007, Centraide Québec et Chaudière-Appalaches investira ainsi 8 434 500 $ au sein de la collectivité au cours de l’année 2008-2009. Centraide « fait beaucoup », mais « on peut faire plus encore ». Voilà quelques-unes des raisons pour lesquelles Centraide doit atteindre un objectif plus élevé et sollicite de nouveau la générosité de la population et des entreprises.

10,2 M$… c’est grand, c’est gros! Mais un tel nombre sous-entend une multitude d’actions et de dons qui ont tous leur importance. Le thème de la campagne de financement 2008 parle des « héros de la générosité », ces milliers et milliers de personnes et d’organisations qui ont le courage d’agir pour la cause, de poser chacun à leur façon, humblement mais fièrement, un geste de solidarité à l’égard de ce projet collectif que poursuit Centraide. Les « héros de la générosité », ce sont aussi ces femmes et ces hommes formidables qui travaillent dans l’ombre, sur le terrain, au sein des organismes communautaires. Ils accomplissent chaque jour de véritables miracles, petits et grands, on les croirait dotés de superpouvoirs tant leur apport auprès des personnes vulnérables d’ici est significatif! Et que dire de toutes celles qui, avec courage, acceptent d’être aidées et trouvent la force de faire face à leurs difficultés, de les surmonter et de se sortir de leur situation! Elles font également partie des «héros» de la société…

Mentionnons qu’à l’occasion de l’opération 2008, Centraide a instauré une nouvelle manière de donner. Tout le monde est ainsi invité à devenir « héros au quotidien », c’est-à-dire à donner 1 $ par jour à Centraide (365 $ par année). Voilà une façon simple et accessible de poser un geste d’entraide envers les gens d’ici.

Véhiculant le slogan « Donnez. On peut faire plus encore. », la campagne de financement 2008 de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches se déroulera jusqu’au 9 décembre prochain où sera dévoilé la somme recueillie. Pour la population et les entreprises, il s’agit là d’une occasion privilégiée de grossir les rangs d’un grand mouvement de solidarité à l’endroit des personnes vulnérables de chez nous. Merci de faire partie des « héros de la générosité »!